Vous voulez ouvrir un bar ? Voici ce que vous devez savoir

C’est décidé, vous vous lancez dans l’ouverture d’un bar. Que ce soit dans votre ville ou ailleurs en France, vous devrez faire preuve de motivation et d’imagination pour monter votre établissement et pour trouver un concept original qui attirera les clients. Mais d’autres facteurs sont à étudier de près, notamment en ce qui concerne les formalités administratives. Car un débit de boisson répond à certaines obligations légales.

Obtenir une licence alcool adaptée

Licence débit de boissons

Il y a de fortes chances que votre bar ne serve pas uniquement de l’eau minérale, des sodas et des jus de fruit. Pour avoir le droit de servir et de vendre des boissons alcoolisées, vous devrez posséder une licence. Cette autorisation est valable pour tous les établissements qui servent de l’alcool : bar, restaurant, hôtel… Mais elle prend différentes formes selon que vous servez sur place ou que vous vendiez à emporter les boissons, que celles-ci accompagnent un repas ou non. La licence complète est la fameuse Licence 4, qui permet de vendre toutes les boissons, dont celles appartenant aux groupes 4 et 5, à savoir les rhums et autres alcools distillés. Pour l’obtenir, vous devez l’acheter, soit en même temps que votre fonds de commerce, soit en la faisant transférer d’un établissement de votre région au vôtre.

Passer une formation

Pour obtenir le droit d’exploiter votre débit de boisson ainsi que le droit d’obtenir une licence alcool, vous devez passer une formation pour obtenir une licence ouverture débit de boissons. Elle se déroule généralement sur une vingtaine d’heures et est délivrée par un organisme agréé. Cette formation sert essentiellement à vous sensibiliser aux risques liés à la consommation d’alcool et à la protection des mineurs. D’autres points sont abordés, comme les nuisances sonores, les stupéfiants… Le permis obtenu a une durée de 10 ans.

fr be lu ca